Syndicat national de l'Édition

Etats généraux du numérique éducatif 2020 : contribution et propositions des Editeurs d’Education

Les éditeurs scolaires, un savoir faire industriel et pédagogique au service du numérique éducatif

  • Les éditeurs scolaires, seuls acteurs à concevoir et publier des ressources :
  1. sur tous les niveaux
  2. pour toutes les disciplines
  3. dans les voies générale, technologique et professionnelle
  • Les éditeurs scolaires déploient des millions de licences de manuels numériques, sur tous supports.
  • Les éditeurs scolaires intègrent les avancées scientifiques, technologiques et sociétales dans les ressources qu’ils éditent :
  1. Des manuels numériques enrichis et interactifs, massivement diffusés
  2. Des capsules, granules et classes virtuelles
  3. Des applications, algorithmes et intelligence artificielle, outils de personnalisation des apprentissages
  • En vulgarisant ces avancées au profit de la communauté éducative, ils contribuent à former des citoyens éclairés.

Une réactivité exemplaire durant le confinement

L’usage répandu du manuel scolaire numérique
  • 30% des lycéens équipés de manuels numériques à la rentrée 2019/2020
  • Les manuels numériques accessibles sur tous supports
  • Les ressources des éditeurs scolaires massivement diffusés sur des interfaces stables et sécurisées, conformes au RGPD
  • 50 % des enseignants du secondaire utilisent des manuels numériques (et 59% pour les professeurs ayant moins de 3 ans d’expérience professionnelle)
  • 25 % l’utilisent en complément des manuels imprimés
    *Source : Ministère de l’Éducation nationale avec Médiamétrie, « PROFETIC 2018  Connaître les pratiques numériques des enseignants ».
Des usages numériques contrastés selon le niveau

« 14 % des enseignants du primaire et 36 % au collège déclarent faire utiliser au quotidien des outils numériques à leurs élèves.
Les outils numériques semblent désormais installés dans les classes françaises, même s’ils ne sont pas utilisés intensivement.
C’est surtout le cas au primaire, au collège, au lycée professionnel et paradoxalement moins au lycée général et technologique, focalisé sur un panel d’outils numériques moins étendu. »
*Source : Tricot, A & Chesné, J.-F. (2020). Numérique et apprentissages scolaires : rapport de synthèse. Paris : CNESCO.

La première semaine de confinement
  • Mobilisation massive dès le 12 mars : plus 3 000 manuels scolaires mis en consultation par l’ensemble des éditeurs scolaires
  • Multiplication par 5 des capacités des serveurs dès le 16 mars
  • Une opération inédite de mise à disposition gratuite des manuels scolaires numériques pour tous les élèves, enseignants et parents
  • Un trafic multiplié par 10 sur les sites des éditeurs durant cette première semaine,
  • Un geste salué par la communauté éducative (remerciements des familles et des professeurs) et un succès de consultation
Durant les 8 semaines de confinement
  • Mise en place de webinaires et de tutoriels pour aider les enseignants et les élèves
  • Mise à disposition d’activités et de soutien pour les parents
  • Accès libre à des outils de classe virtuelle pour les enseignants
  • Des taux de consultation record notamment pour les ouvrages de primaire et de voie professionnelle et un trafic multiplié par 3 sur les interfaces de manuels numériques
  • Plusieurs dizaines de millions de consultations durant le confinement (5 millions d’utilisateurs et 40 millions de pages vues)
  • Les enseignants ont massivement utilisé les manuels numériques pendant le confinement et 56% d’entre eux les ont jugés essentiels – Source : CANOPÉ (2020), « Pratiques, confinement et besoins en formation des enseignants », rapport d’étude.

Le bilan du confinement

Un « saut » qualitatif dans les usages du numérique par les enseignants

Des enseignants qui ont intégré le numérique durant le confinement :

  • Utilisations innovantes du bi-média (complémentarités renforcées entre les usages des manuels imprimés et ceux des interfaces numériques associées)
  • Utilisation renforcée de l’interactivité des ressources numériques embarquées dans les manuels numériques (contenus additionnels, parcours personnalisés, interactions plus fortes avec les élèves et individualisation des apprentissages)
  • Usages des outils de classe virtuelle des éditeurs multipliés par deux pendant le confinement
Mais une fracture digitale qui a été préjudiciable à certains élèves
  • En l’absence de support imprimé et d’accès de bonne qualité au numérique : décrochage de certains élèves, notamment en voie professionnelle
  • Au primaire : défauts d’équipement des écoles et du manque de formation de leurs professeurs préjudiciables aux écoliers
  • Engagement très fort des professeurs des écoles + achats de livres scolaires et parascolaires par les familles ont partiellement permis de compenser ces manques

  => les professeurs des écoles sont ceux qui ont le plus massivement progressé en termes de compétences numériques durant le confinement

Les usages du numérique requièrent des évolutions

 

La formation des enseignants, un enjeu majeur

« La formation et l’accompagnement des enseignants pour intégrer les outils numériques dans des scenarios pédagogiques avec des visées d’apprentissage précises sont centraux, même si ces scenarios ne sont pas indépendants des équipements existants dans les établissements et de l’organisation des espaces. »
Source : Tricot, A & Chesné, J.-F. (2020). Numérique et apprentissages scolaires : rapport de synthèse. Paris : CNESCO

La formation des élèves, une attention particulière

  • Comment renforcer l’attention et la concentration des élèves : mieux repenser l’articulation imprimé / numérique et à distance / en présence
  • Comment résorber la fracture digitale : la question des équipements individuels reste posée ; le smartphone n’est pas le bon outil d’apprentissage.

L’individualisation et la personnalisation des parcours est indispensable

  • Les professeurs ont beaucoup utilisé les exercices interactifs et l’ensemble des outils d’interaction et de personnalisation des manuels et ressources numériques des éditeurs
  • Pour les élèves en situation de handicap, les outils de personnalisation et d’adaptation des manuels numériques offrent la possibilité d’une scolarité intégrée au sein de la classe

L’articulation entre le numérique et l’imprimé évolue

  • La trace écrite est fondamentale pour stabiliser les acquis des élèves
  • Il est nécessaire de varier les temps d’apprentissage (oral, écrit, travail collectif, travail individuel, réflexion, acquisition de nouvelles notions…)
  • L’hybridation des supports bénéficie à plein aux élèves en conjuguant le meilleur des différents univers d’apprentissage

Propositions des Éditeurs d’Éducation

Afin de relancer et développer à court, moyen et long terme un numérique éducatif de qualité, les Éditeurs d’Éducation partagent les préconisations de l’ensemble des acteurs de la filière, et proposent de :

  1. Concevoir des services au plus près des besoins des utilisateurs et dédier des budgets spécifiques aux ressources numériques éducatives via un dispositif de chèques ressources
  2. Faciliter l’acte d’achat par les professeurs qui vont choisir et utiliser ces ressources numériques (notamment au primaire)
  3. Favoriser l’individualisation des apprentissages. 
  4. Généraliser le déploiement de la politique de l’inclusion scolaire grâce au numérique. 
  5. Définir un cadre éthique pour l’ensemble des acteurs du numérique éducatif, dans le respect du RGPD par tous, et notamment par les GAFAM
  6.  Renforcer les infrastructures et les équipements.
  7. Permettre de qualifier en dépenses d’investissements les achats de ressources pédagogiques par les collectivités territoriales
  8. Développer un vaste plan de formation des professeurs, en y associant les acteurs privés
Un principe d’équilibre au service des usages

Un euro investi dans l’équipement implique simultanément…
Un équipement informatique adapté pour les enseignants dans un environnement connecté

… un euro pour les ressources pédagogiques…
Les ressources  pédagogiques au plus près du besoin des enseignants en facilitant l’acte d’achat par les professeurs qui vont utiliser ces ressources

… et un euro pour la formation
Un plan de formation des enseignants, piloté par le ministère, associant les acteurs publics, les collectivités territoriales et les acteurs privés

Conclusion

  • Tirer les enseignements des échecs précédents en rééquilibrant les dépenses
  • Sortir des logiques d’appels d’offres globaux ou de plans d’investissement en créant les conditions d’un financement pérenne
  • Laisser agir la concurrence, moteur de l’innovation

A Voir aussi

Partager par email

S'identifier

Mot de passe oublié ?

Cet espace est réservé aux Éditeurs d’Éducation membres du Syndicat national de l’édition

Pas encore inscrit?

Vous êtes adhérent au SNE, demandez vos codes d'accès.

Vous êtes éditeur et vous souhaitez adhérer au SNE.

S'inscrire à cet événement.

Gérer mes inscriptions aux groupes & commissions du SNE

Désolé. Vous devez être connecté pour accéder à ce formulaire.

Modifier votre mot de passe

Dépublication d'une offre d'emploi